régime alimentaire pour un diabètique

Le diabète de type 1 et type 2

Le diabète est une maladie chronique qui touche environ 425 million d’adultes dans le monde. Il est caractérisé par une déficience en insuline qui entraîne une hyperglycémie et peut mener à différentes complications et à une mortalité prématurée. Le diabète de type 2 (DT2) représente la majorité des diabètes (90-95%) et malgré le fait qu’il est en grande partie évitable, sa prévalence continue d’augmenter. Si le diabète n’est pas bien géré, des complications telles que la rétinopathie diabétique (RD), qui cause une perte de vision ou la cécité en cas d’absence de traitement, viennent s’ajouter au fardeau déjà important de la maladie diabétique. A cause de la hausse significative dans la prévalence du diabète, la la rétinopathie diabétique est devenue l’une des causes principales d’aveuglement dans la population en âge de travailler du monde occidental. Les facteurs modifiables, comme l’alimentation, jouent un rôle critique dans le développement et le management du diabète de type 2 et de ses complications, mais les rôles des certains aspects de l’alimentation ne sont pas encore clairs.

Le diabète Le diabète de type 1, Le diabète de type 2

Il y a trois principaux types de diabètes. Le diabète de type 1 (DT1) est causé par une réponse auto-immune où le corps attaque les cellules qui produisent l’insuline du pancréas et entraîne une incapacité à produire assez d’insuline. Les origines de la réponse auto-immune ne sont pas connues mais les facteurs génétiques et environnementaux sont suspectés. Le diabète de type 1 survient le plus souvent pendant l’enfance et représente 5-10% des cas de diabète. Le diabète de type 2 (DT2) survient quand le corps perd sa capacité à répondre à l’insuline (résistance à l’insuline) et à produire l’insuline. Les origines du diabète de type 2 compte pour la plupart des cas de diabète (90-95%) et survient plus souvent à l’âge adulte. Finalement, le diabète gestationnel est défini par l’Organisation Mondiale de la Santé comme une hyperglycémie qui est reconnue pour la première fois pendant une grossesse.

1: Pathophysiologie de diabète de type 2

Des taux élevés du glucose (par exemple, après un repas), stimulent la production d’insuline par le pancréas, et l’insuline active des récepteurs insuliniques dans les tissue sensibles à l’insuline (muscle, zones adipeuses, foie) pour permettre au glucose d’entrer la cellule. Mais, chez les individus avec une hyperglycémie chronique, une résistance à l’insuline peut développer et/ou entraîner des dysfonctionnements des cellules de production d’insuline. Ceci a pour conséquence une diminution du transport de glucose dans les cellules et des taux élevés du glucose qui peuvent avoir des effets négatifs sur le corps.

2: EPIDEMIOLOGIE DE DIABETE

Selon la Fédération Internationale du Diabète, la prévalence mondiale de diabète était de 8.8% en 2017, soit 629 millions de personnes. Cette prévalence devrait augmenter de plus de 45% d’ici 2045 pour s’élever à 9.9%.

3: Facteurs de risques de diabète de type 2

Le risque de développer un diabète de type 2 est lié aux facteurs modifiables et non-modifiables. Les facteurs modifiables incluent: l’obésité ou le surpoids, le niveau d’activité physique, l’alimentation, l’hypertension, le statut tabagique, le stress, et le sommeil. Les facteurs non-modifiables incluent: l’âge, le sexe, les antécédents familiaux, les gènes, le diabète gestationnel, le poids de naissance, l’ethnicité et les facteurs environnementaux tels que la pollution et les polluants.

5 Replies to “Le diabète de type 1 et type 2”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.