TRAUMATISME DU BASSIN

INTRODUCTION

  • Les traumatisme du bassin sont des traumatisme grave ,peu fréquent
  •  Traumatisme toujours violent
  • Attention au personne agées
  • Lésions associées ++
  • Prise en charge spécialisée

CAUSES  des traumatismes du bassin

  •  – Accidents de la voie publique .
  •  – Chute d’une hauteur .
  • -Contexte de polytraumatisme dans 65% des cas.
  • -20% des polytraumatisés ont une fracture du bassin.

MECANISMES LESIONNELS

  • • Compression antéro-postérieure : ouverture de l’anneau pelvien, open book
  • • Compression latérale : fermeture de l’anneau
  • • Cisaillement : instabilité horizontale et verticale

Classification des fractures du bassin

  • Fractures du bassin de type A : Parcellaires
  • Fractures du bassin de type B : Rupture incomplète de l’arc postérieur
  • Fractures du bassin de type C : Rupture complète de l’arc postérieur

ETUDE CLINIQUE

Deux tableaux cliniques:

  • Traumatisme bénin ou fracture isolée : Patient conscient- Etat hémodynamique stable
  •  Traumatisme violent: Instabilité hémodynamique- Ou patient inconscient

I -PATIENT CONSCIENT

A/ INTERROGATOIRE: (patient + entourage)

   – Age, Sexe -ATCD

   – Circonstances, Mécanisme ,Heure de l’accident

  -Conditions de Ramassage et de Transport (Médicalisé ou Non)

B/ EXAMEN PHYSIQUE SPÉCIFIQUE:

1- Inspection :

 – Asymétrie du bassin

  • Raccourcissement et troubles rotationnels des MI
  • Plaies ,Abrasions ,ecchymoses localisées

 – Saignements uro-génitaux : hématuries ,urétrorragies ,saignement vaginal

2-PALPATION:

 –Douleurs localisées

–Mobilité anormale d’un Hémi-bassin

 –Sensation de crépitations sous cutanées

3-touchers pelviens:

  • Systématiques dans les traumatismes violents
  • Examen sensibilité et tonicité sphinctérienne

Palpation de la prostate

Imagerie

-Bassin face

-Sacrum de profil : ¾ obturateur- ¾ alaire

-Intérêt TDM:

    . Sensibilité radiographie 74% versus 90 à 100% (coupe fine)

    . Hématome rétropéritonéaux

    . Lésions associées

II -PATIENT INCONSCIENT

  • Traumatisme violent
  • Instabilité hémodynamique
  •  Polytraumatisé
  • URGENCE DIAGNOSTIC et TRT
  • Réanimation et Mise en Condition +++
  •  Le PC Vital prime sur le PC Fonctionnel
  •  Choc Hémorragique +++
  • Examen Clinique ne doit Jamais différer la PEC Thérapeutique
  •  Examen Neurologique est difficile a apprécier
  • Rechercher Les Lésions Associées mettant en jeu le Pronostic VITAL :

                                -Thoraco-abdominales

                               – Cranio-cérebrales

                                – Vasculaires

Lésions associées : on peut distinguer :

  I. Lésions extra-pelviennes

  II. Lésions pelviennes

  • Des lésions vasculaires
  • Lésions vésicales
  • Des lésions urétrales
  • Lésions neurologiques
  • Lésions cutanées et périnéales

Complications

1. Vasculaires.

  •  Plaie d’un gros vaisseau
  •  Hématome rétro péritonéal: complication grave, voir mortelle              
  • ttt de l’état de choc

2. génito/urinaires :

  •  Des fragments de branches pubiennes déplacées peuvent léser la vessie.
  •  Blessure vaginales, rupture de l’utérus              

3 Neurologiques.

  • Atteinte nerveuse (nerf sciatique )
  • Vérifier mobilité, sensibilité des orteils 

4. Digestive

  • Déchirure du rectum. :  surveiller la reprise du transit
  • Écoulement sanguin par l’anus

5. Cutanées.

  • A dépister, lésion infectieuses possibles fracture  ouverte.

B-Complications  secondaires.

1. Complications des lésions ostéo-articulaires. : Séquelles surtout fonctionnelles

2. Complications thrombo-emboliques                 

3. Complications urinaires :Sténose urétrale , troubles sphinctériens , troubles sexuels .

Traitement

 1. Ramassage et transport

  -Mise en condition et mesures réanimatoires immédiates au ramassage

  -Remplissage voire amines vasopressives

-Transport avec combinaison pressurisée ou ceinture pelvienne si forte suspicion clinique

 -Pantalon antichoc

2. A l’arrivée à l’hôpital

  •  artério-embolisation en urgence
  •  contention
  • les laparotomies d’hémostase par tamponnement
  • Hémodynamique stable : – body scanner – évaluation de l’instabilité lésionnelle et chirurgie secondaire
  • une ceinture pelvienne peut être mise en place en attente du bloc .

Soins infirmiers

1. Surveillance clinique :

  •   conscience, tension artérielle, pouls, faciès, respiration, douleur
  •  reprise du transit
  • diurèse: Faire uriner le Patient :

                                – urines claires pas de pb

                               – Hématurie prévenir médecin

                                 -pas de miction : noter  l’heure de la dernière miction

                             -Il peut y avoir : rétention d’urines réflexe

  • Rupture de l’urètre :

 → Pas de miction, globe vésical, douleur , urétrorragie

→ Drainage vésical sus pubien (cystostomie).

  •  Rupture de la vessie :

→ Impossibilité d’uriner, pas de globe , douleur diffuse. → Urgence : OP

2. Détection des complications

  •  troubles du décubitus :

                 – encombrement pulmonaire

                – escarres

                 – troubles thrombo emboliques

  •  Éviter l’ankylose – amyotrophie : Entretenir la musculation des quatre membres :
  • suivi psychologique :

-ttt long : être présent expliquer les soins, le devenir

-inclure la famille.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.