La ménopause, SYMPTÔMES et CONSÉQUENCES

La ménopause, SYMPTÔMES et CONSÉQUENCES

La ménopause, du grec mênos (mois) et pausis (cessation), n’est pas une pathologie, mais un état physiologique qui marque la fin de la période reproductive chez la femme. Elle fait partie du processus normal de vieillissement et survient habituellement vers l’âge de 50 ans. Ce n’est pas une maladie et elle ne provoque pas les mêmes symptômes chez toutes les femmes.

La ménopause ne commence pas brutalement et c’est pourquoi il est recommandé d’adapter son mode de vie et son alimentation de façon préventive dès la quarantaine.

La ménopause: PETIT COURS DE BIOLOGIE

La ménopause se caractérise par une interruption physiologique des cycles menstruels due à l’arrêt des sécrétions ovariennes d’oestrogènes et de progestérone.

On parle de ménopause lorsqu’une femme n’a plus eu de menstruations pendant 12 mois consécutifs.

Les premiers signes de la ménopause apparaissent plusieurs années avant les dernières règles. La préménopause est une période d’irrégularité du cycle féminin qui commence généralement vers 45 ans. Il ne faut pas confondre la préménopause et la périménopause, deux termes souvent employés à tort comme synonymes.

La périménopause englobe la fin de cette période d’irrégularité du cycle et l’année suivant l’arrêt définitif des menstruations.

Au cours de la préménopause, le taux d’oestrogènes (principales hormones sexuelles féminines) peut varier de façon importante et l’ovulation devient plus irrégulière. Ce sont les changements hormonaux qui sont responsables des symptômes de la ménopause tels que les troubles du cycle menstruel et les fameuses bouffées de chaleur.

LES SYMPTÔMES DE LA MÉNOPAUSE

L’intensité des symptômes varie d’une femme à l’autre. En voici une liste exhaustive :

  • bouffées de chaleur
  • sueurs nocturnes
  • perturbations du sommeil
  • sautes d’humeur
  • baisse de la libido
  • sécheresse des muqueuses
  • vieillissement de la peau

LES CONSÉQUENCES DE LA MÉNOPAUSE

Une des principales conséquences de la ménopause est la prise de poids. Celle-ci est principalement liée à la chute des oestrogènes, qui entraîne une diminution de la masse musculaire au profit de la masse grasse. L’organisme brûle alors moins d’énergie pour assurer son fonctionnement normal. En moyenne, à la ménopause, une femme a besoin de 100 à 200 calories de moins par jour.

Même si dans la plupart des cas la prise de poids reste minime, en revanche, la silhouette se transforme, car le taux d’hormones féminines diminue. L’organisme a alors tendance à stocker les graisses dans des endroits typiquement masculins, au niveau du ventre, par exemple, plutôt qu’au niveau des cuisses et des fesses.

Quoique désagréable, la prise de poids permet au corps de mieux combattre les maladies et de mieux se protéger contre les risques de fractures. Il est d’ailleurs prouvé qu’une prise de 2 à 5 kg (5 à 10 lb) peut être admise et même souhaitée lors de la ménopause. Par contre, une prise de poids excessive peut engendrer d’autres problématiques qu’il est nécessaire d’éviter comme le cholestérol, le diabète et les problèmes cardiovasculaires.

À la menopause, la chute hormonale entraîne également une perte de la densité osseuse. Le squelette devient plus fragile et les fractures sont plus fréquentes.

Autre complication: l’augmentation des troubles cardiovasculaires.

Avant la ménopause, les femmes y sont moins exposées que les hommes, car elles sont protégées par leurs hormones. Mais cette protection relative diminue à la ménopause. Les femmes et les hommes sont alors sur le même pied d’égalité. De saines habitudes de vie sont donc primordiales au cours de cette période.

LES RECOMMANDATIONS GÉNÉRALES

La ménopause est un phénomène naturel qui ne peut être évité. Même s’il existe des traitements hormonaux qui permettent de diminuer certains symptômes, vous devez adopter sans plus tarder de saines habitudes. De nombreuses études montrent qu’une activité physique régulière et une bonne gestion du stress, toutes deux associées à une alimentation équilibrée et variée, peuvent notamment influencer l’intensité et le type de symptômes que subissent les femmes durant cette période charnière.

L’ACTIVITÉ PHYSIQUE

L’activité physique régulière permet de conserver une bonne santé osseuse et musculaire en plus d’aider à stabiliser le poids. Elle permet de faire travailler les articulations et le coeur, donc de prévenir les maladies comme l’ostéoporose, l’arthrose et les maladies cardiovasculaires.

UNE BONNE GESTION DU STRESS

Le stress augmente le nombre de symptômes de la ménopause et accentue leurs effets. Gérer son stress favorise le sommeil et diminue les effets négatifs de l’anxiété sur le corps (prise de poids, fatigue, irritabilité, etc.). Se faire masser, prendre un bon bain, faire du yoga ou de la méditation sont autant de solutions qui peuvent vous aider à mieux contrôler votre stress.

DE BONNES HABITUDES ALIMENTAIRES

Bien manger, ce n’est pas seulement bien choisir les ingrédients, mais aussi bien les cuisiner et savoir quand les manger.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.