Cancer de l’estomac

DEFINITION

  • Le cancer de l’estomac c’est l’ensemble des tumeurs malignes développées au dépens de la paroi gastrique.
  • Occupe le 3éme rang des cancers digestifs .
  • Diagnostic améliore par l’avènement de la fibroscopie digestive haute.
  • Les progrès de la chirurgie et de la réanimation post-opératoire ont améliore le pronostic.
  • Intérêt grandissant pour le dépistage précoce

EPIDEMIOLOGIE

  • la fréquence: plus fréquent au japon;au chili et dans certains pays de l’Europe du sud.
  •  le sexe: sexe ratio de 2 à prédominance masculine.
  • l’age: rare avant 40ans;la fréquence augmente  au delà de 60 ans..

Facteurs de risque:

  • Helicobacter pylori  multiplie par 6 le risque de cancer.
  • Aliments riches en sel, apprêtés en saumure, fumés, riches en graisses.
  • Nitrates (eau)=> Nitrites => Nitrosamines.
  • Hérédité
  • Reflux biliaire gastrique (gastrectomie partielle avec anastomose gastro-jéjunale ++).
  • alcool et tabac non prouvés.
  • Facteurs protecteurs : Vitamines C et E.

Conditions précancéreuses

  • Gastrite atrophique (maladie de Biermer …)
  • Maladie de Ménétrier (très faible prévalence).
  • Polypes adénomateux de l’estomac (très faible prévalence).
  • Ulcère gastrique.
  • Gastrectomie partielle (après 15 ans d’évolution).
  • Métaplasies intestinale

ANATOMO-PATHOLOGIE:

  • Siége:-Antro- pylorique: 50%

               -Corporel: 25%

                -Cardio-tubérositaire: 25%

  •  Adénocarcinome: 90%;
  • Autres: Tm carcinoïdes;sarcomes;lymphomes; linite plastique et Tm secondaires

Mode d’extension:

 -contiguïté: transparietale

 -voie lymphatique: Kc lymphophile

  • voie sanguine:foie;poumons;surrénales;ovaires;os;thyroïde et peau
  • -voie péritonéale

Symptômes

  • Diagnostic précoce difficile car rarement symptomatique au début.
  • Syndrome ulcéreux, dyspepsie
  • Signes d’alarme (anorexie, amaigrissement, fatigue, anémie).
  • Plus rarement : amaigrissement, fièvre, anémie ferriprive, adénopathies, hépatomégalie nodulaire, phlébite.
  • Stade avancé: dysphagie (cancer de la portion supérieure de l’estomac), vomissements répétés (portion inférieure), hémorragie

EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Endoscopie Digestive:-permet de visualiser la tumeur-permet de pratiquer des biopsies 9 à 12-permet le diagnostic à un stade précoce
  • TOGD: Théoriquement n’a plus de placeBilan d’extension:
  •  *Telethorax*Échographie abdominale
  • *TDM abdominal:examen de référence pour apprécier l’évolution locale et les rapports de la tumeur avec les organes de voisinage.
  • *Echo-endoscopie:individualise les couches pariétales de l’estomac et découvre les ADPs de voisinage
  • TEP scan(Tomographie par Émission de Positrons)

DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL:

  • Ulcère gastrique
  • Tumeurs malignes de voisinage
  • Formations kystiques de voisinage;
  • Tumeurs gastriques bénignes: polypes;
  • lipomes; angiome…..etc.
  • Kc de l’œsophage
  •  Corps étrangers: surtout bézoards chez les gastrectomies.

Principes du traitement

Traitement à visée curative:

  • Petit cancer : exérèse chirurgicale
  • Cancer évolué localement : chimiothérapie néo-adjuvante puis chirurgie puis chimiothérapie adjuvante ou chirurgie puis chimiothérapie  et RTH concomitante

Chirurgie:

  • Gastrectomie partielle et curage ganglionnaire pour les cancers distaux.
  • Gastrectomie totale et curage ganglionnaire pour les cancers de la partie supérieure de l’estomac. 
  • Les 3 types de gastrectomie :
  •  gastrectomie polaire inférieure des 4/5èmes
  • La gastrectomie totale
  •  gastrectomie polaire supérieure

Le traitement palliatif:

  • Gastrectomie de propreté si possible, dans le but d’éviter les complications (obstruction, hémorragie);
  • Prothèse
  • Chimiothérapie palliative .

Conséquences de la chirurgie:

  • Nécessité d’un régime alimentaire : fractionnement des repas, risque de dumping syndrome (hypoglycémie réactionnelle à la charge alimentaire)
  • Injection de vitamine B12 en intramusculaire tous les trois mois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.