CIRRHOSE DU FOIE OU HEPATIQUE

Définition :

C’est une affection du foie caractérisée par la prolifération du tissu conjonctif, la nécrose des cellules du foie et la présence de nodules.

 Les causes :

  • L’alcoolisme 50 à 75 % des cas,
  • L’hépatite chronique virale C 15 à 25 %,
  • L’hépatite chronique virale B 5 %,
  • D’autres causes plus rares telles que l’hémochromatose génétique, la cirrhose biliaire, une hépatite auto-immune, un déficit en alpha1 antitrypsine…
  • Les cirrhoses sont responsables de 15000 décès en France

Les signes :

  • Ictère des conjonctives, angiomes stellaires, érythrose palmaire, blanchiment des ongles, circulation veineuse  collatérale, flapping tremor.
  • Splénomégalie (signe d’hypertension portale)

L’EVOLUTION DE LA MALADIE :

L’ascite :

  • Complication la plus fréquente, épanchement liquidien dans la cavité péritonéale qui se traduit par une distension de l’abdomen.
  • Liquide clair de couleur jaune pâle, s’accompagne d’une diminution de la diurèse et d’œdèmes des MI.

L’ictère :

  • Aggravation de l’insuffisance hépatocellulaire, augmentation de la bilirubine dans le sang.
  • Entraîne des infections fréquentes dues à la diminution du système de défense antibactérien.

Les hémorragies digestives (méléna, hématémèse) :

  • Ce sont des complications fréquentes et graves, ruptures de VO, ulcère gastro-duodénal, gastrite hémorragiques…
  • Dans l’urgence une fibro est effectuée, car les troubles de coagulations favorisent les hémorragies et des gestes sont souvent nécessaires.

L’encéphalopathie :

  • Elle peut être spontanée ou provoquée par une cause précise (infection, sédatifs, diurétiques, anti- douleurs …).
  • Le stade est variable de même que son évolution. L’atteinte du cerveau se manifeste par une confusion, une somnolence, des crises d’épilepsies, voir un coma.
  • Le traitement consiste à un sevrage absolu en alcool, à la mise en place de diurétiques et un traitement symptomatiques des complications

Le cancer du foie :

  • Complication la plus grave de la cirrhose qui peut aboutir à plus ou moins long terme au décès du patient.
  • En dernier recours et à un stade très évoluée de la maladie une greffe du foie peut être envisagée, avec par la suite un traitement immunosuppresseur au long cours (corticoïdes, ciclosporine, azathioprine…).
  • ROLE EDUCATIF  :

 Rappel contre-indication de l’alcool et les problèmes de santé afférents. Proposition d’une aide psychologique et d’un RDV avec la cellule addictologie.

EVOLUTION :

 Le patient sous TTT par Duphalac s’améliore, avec disparition du syndrome confusionnel. Plus de signes d’encéphalopathie, un écho  est prévu, rôle probable de l’intoxication éthylique, le patient sera revu en HDJ pour un prochain DA dans 15 jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.